Travailler sous le statut d'indépendant en Allemagne

Publiée le 25 octobre 2012, par Thomas Desray

Le statut d'indépendant en Allemagne peut prendre deux formes :

les „Selbständige“. Ce statut regroupe les professions telles que conseillers financiers, artisans, commercants, représentants et restaurateurs.
les „Freiberufler“ qui sont assujettis à des contraintes moins importantes. Les métiers typiques pour ce statut sont les médecins, les conseillers fiscaux, les comptables, les ingénieurs, architectes, experts, jounalistes et traducteurs.
Ces personnes travaillent en leur nom propre et sont responsables sur leurs fonds propres. Elles ont donc en général une assurance responsabilité civile professionnelle.

Attention, le statut d'indépendant doit être réel. La personne travaillant sous le statut de freelance ne doit pas recevoir d'ordres de la part de son client et doit avoir plusieurs clients. Il faut éviter de tomber sous le statut de „Scheinselbständigkeit“. La reconnaissance ou non du statut d'indépendant a une influence sur les cotisations retraite , et certaines professions y sont soumises sans avoir le choix :
http://www.connexion-emploi.com/fr/a/travailler-sous-le-statut-de-freelance-ou-independant-en-allemagne

Attention également, le statut d'indépendant peut être attirant du fait des charges moins élevées que pour un salarié touchant le même revenu brut. Néanmoins, un indépendant doit tenir compte des frais supplémentaires propres à son statut, frais qu'un salarié n'aurait pas eu :
- frais de conseil fiscal pour les déclarations de TVA
- frais de comptable pour l'établissement de la déclaration d'impôts
- frais de comptable pour les obligations légales de déclarations diverses
- frais de cotisation à la chambre de commerce et d'industrie
- assurance santé à prendre en charge à 100% : un salarié reçoit la moitié payée par l'employeur
- frais de vacance entre deux missions : pas de droits au chômage
- pas de congés payés
- frais liés à l'activité
- frais de déplacements

Il faut donc être prudent. Un chiffre d'affaire élevé ne signifie pas forcément une situation meilleure financièrement que celle d'un salarié.

Attention également à la tentation de vouloir déduire trop de choses des impôts. Exemple : un indépendant déduisant les coûts relatifs à son home office alors qu'il est propriétaire immobilier devra vraisemblablement payer des impôts lors de la revente de maison.

A propos de l'auteur

Thomas Desray

Conseil Financier, Thomas Desray Finance

Conseil Financier

Consultez-nous gratuitement pour discuter de vos projets

Faites-nous part sans engagement de vos besoins et de vos exigences. Un interlocuteur unique est à votre écoute

Contactez-nous